Je suis une chienne soumise

0
chienne soumise

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été quelqu’un de soumis, je n’arrivais pas à assumer, me laisser marcher sur les pieds, mais j’aimais bien ça, et aujourd’hui je suis contente d’être une bonne chienne soumise à mon maitre, aujourd’hui j’arrive à rendre quelqu’un fier de me posséder.

Sa petite chienne soumise rien qu’a lui

Si je vous dis qu’à 15 ans je rêvais déjà d’être une chienne soumise et d’avoir un maitre vous me croirez ?

Croyez moi ou pas à 15 ans je lisais déjà des romans BDSM, avant même de savoir que plus tard je serai une chienne soumise à un maitre, Mon Maitre. Malgré mon jeune âge, cela m’excitait tellement de lire toutes ces obscénités. Je fantasmais à l’idée que plus tard je pourrai être l’une des femmes dont je lisais les histoires écrites dans ces romans. Mais entre roman et vie réelle il y a une marge je ne savais pas si cela m’exciterait toujours autant de le faire que de le lire. Dans ce milieu on se rend vite compte que les romans sont exagérés et lorsque l’on a la chance de rencontrer l’écrivain ou de passer une soirée avec lui on se rend compte que sa vie réelle est bien moins excitante sexuellement parlant.

Etant jeune je voulais être la meilleure, supporter bien plus que les filles ne supportent dans ces romans. A 19 ans j’ai rencontré mon maitre, je voulais découvrir son univers et qu’il m’apprenne à être une bonne chienne soumise. Une jeune femme veut souvent être parfaite, toujours la meilleure, je voulais être la meilleure chienne soumise qu’il n’ait jamais dressé.

Je suis une chienne soumise : on m’ordonne

Certes j’étais jeune et bien trop en avance sur mes camarades mais j’étais attirée par tous les interdits sexuels que l’on peut avoir à 15 ans. Quelques années plus tard, je suis heureusement tombée sur mon maitre, une personne bien, qui m’a pris sous son aile et ne m’a pas fais vivre un enfer comme certaines. Je suis quelqu’un qui croit beaucoup au destin, lui et moi c’était comme une évidence.

A 19 ans j’étais naïve, il aurait pu jouer avec moi, profiter de moi, mais il a préféré m’éduquer. J’étais obsédée par le sexe, et je n’arrivais absolument pas à me résonner ou me canaliser. Grace à lui et son éducation j’ai pu me lâcher, prendre du plaisir sans me soucier du regard des gens sur mes pratiques. Si tu te sens gêné par rapport aux autres, ou tout du moins par le regard des autres, tu ne pourras pas ressentir de plaisir sexuel profond.

J’ai toujours eu besoin de mon maitre, qu’il m’aide à dépasser mes limites ou à me freiner parfois quand j’allais trop loin. Il m’a appris que je pouvais être hard sans pour autant m’exposer au danger, il m’a appris a me construire et non me détruire. Je voulais être une chienne soumise, une bonne soumise, que mon maitre me donne des ordres que j’exécuterai sans répliquer.

Une bonne chienne soumise obéit sans dire un mot

Malgré mon jeune âge je ne trouvais pas la soumission humiliante. Comme je le disais, j’aimais beaucoup lire mes romans BDSM, je me rendais compte que les femmes étaient prêtes à tout pour satisfaire le plaisir de leurs maitres. La capacité de s’abandonner à l’autre est une très grande qualité pour moi.

La confiance est la clé pour pouvoir être une bonne chienne soumise, si il n’y a pas de confiance il n’y a pas de bonne soumission. Il faut avoir une grande force mentale afin de prendre du plaisir lorsque l’on est frappée, d’être capable d’en redemander et de remercier comme il se doit son maitre.

Mon maitre a vraiment un monde SM unique, il n’a jamais copié les romans ou autres obscénités que j’ai pu lire via le net, ce sont ses règles. Nous n’avons jamais joué, il était très consciencieux, me décrivait chaque gestes qu’il exécutait. Je me suis toujours abandonnée a lui et je jouissais de pouvoir le servir dignement. Si mon maitre n’avait pas pris le temps de m’expliquer sa démarche, je n’aurais jamais compris son monde et je n’aurai jamais pu découvrir le plaisir de le servir.

Je vous avoue que j’ai étais séparée de lui quelques temps, lui ayant trouvé une femme, ayant eu des enfants, la vie a fait que nos chemins se sont séparés pour mieux se retrouver dans l’avenir, du moins je l’espérais. J’étais devenue tellement accros que je n’ai pas pu attendre un hypothétique retour, j’ai alors cherché un autre maitre par le biais d’annonces. A 20 ans, un an plus tard, j’étais toujours persuadée que tous les maitres étaient les mêmes et possédaient les mêmes valeurs.

Retour de mon maitre : 3 ans plus tard, reprise en main d’une chienne soumise

J’ai à présent 25 ans, entre temps de mes 20 ans a mes 23 ans, j’ai rencontré des sales types, des hommes qui jouaient un rôle juste pour se venger de leurs exs femmes et du mal qu’elles leurs avaient fait ou tout simplement des hommes qui pensent qu’il suffit de se proclamer Maitre pour en être un. Ils m’ont totalement détruite, j’ai perdu confiance en moi et je me sentais délaissée.

Pourtant j’avais beaucoup appris avec mon maitre et j’avais gardé exactement le même comportement avec tous les autres mais ils en ont joué et en ont abusé. Je n’avais plus aucun plaisir, j’étais devenue une poupée, leur poupée. Ces personnes ne m’ont jamais méritée.

Pendant ces 3 ans, je n’ai pas arrêté de me refugier dans la nourriture j’ai pris énormément de poids si bien que dans le miroir je ne me reconnaissais plus. J’ai alors décidé de me mettre un coup de pied au cul et d’essayer d’appeler mon ancien maitre afin de savoir ce qu’il devenait et s’il voulait bien de moi pour tout recommencer.

Il a accepté de m’aider, a accepter de tout reprendre a zéro, et j’ai vite su que ce serait lui mon maitre et personne d’autre. J’adore tout chez lui, sa manière de me frapper, de manière crescendo, violemment mais « violemment lui ». C’est le seul homme se souciant de mon plaisir, me titillant, utilisant les accessoires BDSM que je préfère. C’est le seul homme qui est marqué mon esprit dès mon plus jeune âge, mais également mon être, mon âme, ma peau, mes muscles…

J’ai a présent 25 ans et cela fait maintenant 2 ans que je m’abandonne totalement à lui telle une bonne chienne soumise, sa chienne rien qu’à lui. Je veux le rendre fier, oui fier…

Donner une réponse